Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Le Japon..

15/03/2016 | tokyo | 0 commentaire |

Le Japon..

 

Le Japon! Quelques heures d'avion, un grand saut qui nous fait passer de l'exotique Asie du sud-ouest au pays du soleil levant, lequel exerce sur nous un indéniable attrait depuis la préparation de notre voyage..  Nous atterrissons à Kyoto située à l'ouest de l'île de Honshu, plus grande île de l'archipel. Arrivés à l'aéroport en fin de soirée, nous sommes alors agréablement surpris d'y trouver un espace gratuit qui permet aux voyageurs de passer la nuit, chose que j'avais déjà expérimenté en Inde et qui facilite grandement l'arrivée dans un nouveau pays. Une fois bien reposés, nous nous  lançons à l'assaut de la ville, deux heures de train urbain pour atteindre notre petit appartement loué dans le centre-ville de Kyoto, petit cocon dans lequel nous allons résidé quatre nuits. Cette ville nous apparaît immédiatement aérée, à taille humaine tandis que nous nous imaginions des grattes ciels à perte de vue et une circulation frénétique.. Elle est LA ville historique du pays, comportant une multitude de temples mais pas seulement, elle est LA ville de l'art, du raffinement, des gaishas.. Kyoto est considérée, métaphoriquement, comme le cœur du pays quand Tokyo en est le cerveau (et Osaka l'estomac..). Quatre jours pour pouvoir découvrir une partie de ce patrimoine, deux journées, essentiellement à pied, pour parcourir les temples les plus renommés, particulièrement ceux inscrits au patrimoine mondial de l'humanité. Pour n'en citer que les plus importants, le temple Chion-in, le fameux Kiyomizu-zera perché sur sa colline bâtie sur quelques deux cent piliers de bois, le Kennin-ji, ou encore le réputé temple d'or Kinkaju-ji qui jette ses reflets sur le lac adjacent, au centre d'un magnifique parc. Nous terminerons par le passionnant château Nijo, lieu de résidence d'une famille de shoguns durant quinze générations avant de devenir celle de l'empereur à la fin du 19ème siècle. Une bonne introduction à l'histoire de ce vaste pays. Ce riche patrimoine est parfaitement intégré dans la ville, dans ses nombreux quartiers résidentiels traditionnels, donnant l'impression de se balader dans un Japon intemporel, image accentuée par la rencontre au détour d'une ruelle de gaishas s'apprêtant à retrouver leurs hôtes, ou encore de jeunes couples apprêtés en kimonos traditionnels pour la visite d'un temple.. Ici, le beau côtoie naturellement l'authentique. Derrière ce magnifique décor, une population dynamique, singulière, généreuse, inlassablement disponible et prête à aider l'étranger à trouver son chemin avant même que celui-ci ne sache qu'il est perdu, toujours dans l'échange et le partage.. Comme ces diners passés dans de petits restaurants de notre quartier, où, à peine installés, nous nous retrouvions à partager le repas avec les clients habitués du lieu, ces derniers nous expliquant patiemment d'un regard amusé comment préparer tel ou tel plat(tous succulents, sans exceptions) et à nous offrir des bières ou du saké à ne plus savoir comment refuser.. Ou encore lors de notre découverte des bains publics du quartier, lieu de réunion important du voisinage, ou des hommes dans leur plus simple appareil nous ont patiemment expliqué tous les usages spécifiques, des lavabos au bain chaud puis au bain froid, en passant par celui à électrolyse (très étonnant au passage), claude vivant la même situation dans son espace, un moment la aussi inoubliable. Une hospitalité sincère, naturelle et presque naïve, une simplicité touchante nous rendant ces petits moments exceptionnels.. Une autre anedocte pour, si il en est besoin, illustrer cet état d'esprit, Arnaud demandant, aux alentours de la gare, pourquoi de nombreux sacs à dos étaient attachés aux grilles à l'entrée de la station, nous apprenons que ceux-ci avaient été oubliés par leur propriétaires et qu'ils attendaient ici que l'on vienne les récupérer, réalisant alors que nous ne vivions définitivement pas dans la même civilisation..

Nous passerons notre dernière journée à Nara, 40 kilomètres au sud, première capitale fixe du Japon au 8ème siècle, quand il était usuel auparavant, par superstition, d'en changer à chaque changement d'empereur. Dans cette agréable petite ville, berceau du Japon moderne et du boudhisme comme religion d'état, de nombreux temples renommés parsèment le centre ville et le grand parc adjacent. La spécificité des lieux réside en la présence de centaines de daims qui se déambulent librement dans la ville, sans peur aucune de l'humain, donnant à cette place un charme spécifique, une harmonie parfaite entre l'homme et l'animal cohabitant dans un même lieu..  Lors de notre dernière visite de la journée, le sanctuaire shinto de Kaguza Taisha, nous aurons la chance d'assister à la cérémonie quotidienne d'officiantes vêtues de rouge et de blanc venues rendre hommage aux divinités. Une merveilleuse journée pour conclure cette première étape japonaise..

Nous rallions ensuite Tokyo par un bus de nuit, moyen économique pour rejoindre la capitale, débarquant au petit matin à Shinjuku, le plus grand arrondissement de Tokyo, défini par ses immenses grattes ciels de bureaux à perte de vue. Nous nous retrouvons au beau milieu du marathon annuel de la ville, la masse de gens au départ de la course compliquant d'autant plus l'orientation dans une des stations de métro les plus grandes au monde.. Une première incursion dans le dense réseau métropolitain tokyoïte plus ardue que prévue dû au fait que plusieurs compagnies privées se partagent ce marché et qu'il faut un minimum d'usage pour trouver le trajet le plus adapté..  Une petite heure pour atteindre notre location, à Shinagawa, quartier résidentiel dans le sud de la ville. Un superbe appartement cosy, décoré avec gout, dans lequel nous allons passer cinqs jours, dont deux avec arnaud qui repartira déjà en France après ces six merveilleuses semaines passées ensemble. Un grand vide dans notre quotidien voyageur!.. Cinq jours intenses ou nous allons arpenter la plus grande mégalopole au monde dans tous les sens, quartier par quartier. Un immense territoire d'exploration, passant de Guinza, le quartier du luxe avec nombreuses tours d'architectes au quartier rénové d'Asakusa avec sa futuriste skytree tower; dégustant des sushis de première fraicheur à Tsujiki, le plus grand marché de poissons au monde ou les meilleurs ramens de la ville à Okachimachi; nous baladant sur les traces des derniers samurais dans les immenses jardins du palais de la famille impériale dans lesquels on peut déjà admirer ses sakuras fleurs ; Le populaire parc d'Ueno où les oiseaux viennent picorer quelques morceaux de biscuits directement sur votre main.. S'émerveillant à Ahikabara, la ville électrique, quartier des nouvelles technologies qui comprend des kilomètres carrés de magasins d'élétronique ,mangas, jouets, dans lequel des immeubles entiers sont consacrés au jeux en tous genres; découvrant Shibuya et son mythique carrefour, ses passages piétons en diagonales et ses multiples écrans géants, son labyrinthe de rues adjacentes abritant les bars et restaurants branchés de la ville ainsi que ses «love hôtels» pour les amants transit cherchant une chambre à l'heure; Nous extasiant à Harajuku à observer les défilés improvisés multicolores des cosplays, ces collégiennes se transformant en lolita ou autre personnage de mangas une fois l'école terminée.. Traversant le temps dans les traditionnels quartiers de Yanaka, de Nezu ou d'Asakusa, ses maisons en bois, ses micro cimetières, ses temples enfouis, ses magasins de coutellerie ou de vêtements traditionnels; Partant à la recherche d'un entrainement de sumos à Rygoku, malheureusement en vain, les compétitions ne reprenant qu'au printemps..

Cinq jours nous permettant un riche aperçu de ce que cette ville tentaculaire a à offrir, définitivement une des villes les plus passionnantes qu'il m'ait été donné de visiter, une diversité architecturale (l'assemblage des bâtiments donne à voir un long travail de réflexion ayant aboutit à un  résultat étonnamment harmonieux), mais aussi une diversité culturelle, gastronomique  de tous les instants dans un espace accessible et particulièrement adapté aux piétons, un territoire qui ne demande qu'à être exploré encore et encore, comme seules certaines capitales mondiales peuvent offrir..

Après une courte escale de deux jours à Kamakura, station balnéaire réputée à quelques dizaines de kilomètres au sud de Tokyo, non loin de Yohohama, notre dernière étape japonaise nous mènera à Hakone, renommé point de base d'où il est possible d'apercevoir le mont-Fuji.. Cette petite semaine passée ici restera sans aucun doute comme l'un de nos coups de cœur de notre séjour nippon, logeant chez Mosato, un ingénieur retraité d'une cinquantaine d'année ayant acheté une grande demeure sur la montagne, afin d'en louer les différents espaces à des personnes de passage. Une maison partagée, avec salon et grande cuisine aménagée en commun, composée d'une dizaine de chambres allant de la minuscule ''capsule room'' de deux mètres carrés aux  grandes chambres avec terrasse, plusieurs niveaux de confort et de prix mais surtout un vrai lieu de convivialité. Partageant notre semaine avec une américaine, un canadien, un italien, un  mexicain, un couple de philippins, une vraie auberge espagnole gérée d'une très belle façon par Mosato, organisant a chaque nouvelle arrivée un festin pour toute l'assemblée.. Nous aurons la chance d'apercevoir le fameux mont-Fuji à partir du lac Ashi, principal lieu d'où il peut être visible, cette journée ensoleillée permettant une visibilité parfaite, alors qu'il a fortement plut le reste de notre séjour.. Un très bel endroit que ce lac encastré dans les montagnes, longé par de nombreux parcs et forêts de cèdres, que nous traverserons sur une réplique de bateau pirate, terminant cette excursion par la traversée du mont Souzan et ses fumerolles caractéristiques. Malheureuseument, une mauvaise manipulation avec mon ordinateur me fera perdre toutes les photos de cette belle journée, dont celles du célèbre mont.. Nous nous sommes tellement sentis à l'aise dans la maison de Mosato que nous avons passé le reste du temps à farnienter en compagnie de nos nombreux colocataires.. Une petite frayeur dans cette paisible semaine, partant trois jours plus tard pour la Mongolie, nous nous rendîmes compte que ce pays exigeait depuis trois mois seulement un visa d'entrée, détail qui nous avait complètement échappé, nos billets d'avion n'étant ni modifiables ni remboursables.. S'ensuivit dès le lendemain un aller-retour express pour l'ambassade de Mongolie, la responsable des visas m'affirmant tout d'abord qu'il n'était pas possible d'obtenir ce précieux sésame en un si bref délais, me rattrapa finalement à  la sortie du bâtiment (après avoir négocié auprès de son supérieur) pour m'autoriser à déposer le dossier. Grâce à elle, le visa sera prêt le jour du départ, quelques heures avant le décollage. Ouf! Une bonne galère évitée, et un à priori déjà  plus que positif sur l'hospitalité mongole!

Nous repasserons deux jours à Tokyo, une dernière soirée dans un petit restaurant de quartier, nous y retrouvant une dernière fois à manger ensemble avec des locaux habitués des lieux autour de quelques sakés, repartant de ce pays merveilleux plein de belles images en tête, un pays ou nous reviendrons assurément, tellement de choses nous restant à découvrir.. Un pays incroyable, au dépaysement assuré, un patrimoine si riche, un pays dans lequel la montagne et la mer ne sont jamais loin, où le passé et le futur s'entremêlent, abritant population enjouée et naturellement accueillante.. Arigato, Sayonara et j'espère à très bientôt!

 

 



Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
16/11/2015 | | 4 commentaires

Pékin, introduction à la Chine

Pékin, introduction à la ChinePékin, on y est! Le début de cette aventure de huit mois qui va nous mener majoritairement en Asie du nord et en Asie centrale. Un périple attendu et anticipé depuis près d'un an.. Les événements tragiques vécus à Paris lors de nore soirée de départ, à quelques centaines de mètres des lieux du drame, ont ... Lire la suite

 
28/11/2015 | xi an, Chine | 1 commentaire

Des grottes bouddhistes de Datong aux vieilles villes de Pingyao et Xi an..

Des grottes bouddhistes de Datong aux vieilles villes de Pingyao et Xi an..À quelques centaines de kilomètres de Beijing, dans le Shānxī, Dàtóng, première étape après la frénésie de la capitale. Une agréble surprise, une cité, deux athmosphères, des abords de la gare et tout au long du parcours qui mène aux fortifications, la ville moderne, des chantiers de construction ... Lire la suite

 
01/12/2015 | | 0 commentaire

Du Hua Shan à Tunxi, de la montagne aux villages du Huizou

Du Hua Shan à Tunxi, de la montagne aux villages du HuizouCette nouvelle étape débute par la promesse d'un grand bol d'air frais avec l'exploration du Hua shan, qui compte parmi les cinq montagnes sacrées du taoisme. C'est à l'origine un lieu de pèlerinage qui comprend quelques temples encore en activité. Nous décidons d'emprunter le téléphérique qui conduit au premier pic en dix ... Lire la suite

 
17/12/2015 | hongkong | 0 commentaire

De Shangaî à Hong kong.

De Shangaî à Hong kong.Shanghai est la mégalopole la plus peuplée de Chine. Outre ses sites incontournables, c'est une ville qui mérite le coup d'oeil car son caractère bien spécifique diffère de tout ce que nous avons pu voir jusqu'à présent.
La ville est parsemée de tours qui se prolongent à l'infini, de créations architecturales ...
Lire la suite

 
01/01/2016 | guilin | 0 commentaire

De Yangshuao à Zhangjiaje, la magie des pics karstiques

De Yangshuao à Zhangjiaje, la magie des pics karstiquesFini les mégalopoles et retour à la campagne pour un bon bout de temps! Après le passage frontière et quelques heures d'attente à Shenzhzen, immense ville nouvelle de quatorze millions d'habitants, une zone économique spéciale, considérée comme la cité la plus prospère du pays de par sa proximité à Hong ... Lire la suite

 
15/01/2016 | kunming | 0 commentaire

Le Yunnan, fin de la Chine..

Le Yunnan, fin de la Chine..A notre arrivée à kunming, nous sommes surpris par le doux climat qui y règne, après une traversée glaciale du nord de la chine, et des températures assez basses dans le centre est. Surnommée d'ailleurs la capitale du printemps éternel, Kunming est la capitale provinciale du Yunnan et constitue le principal point de départ pour qui ... Lire la suite

 
25/01/2016 | vientiane | 0 commentaire

Le nord du Laos..

Le nord du Laos..Deux journée de voyage pour arriver au passage frontière entre la Chine et le Laos, traversant une luxuriante jungle dans le sud du Yunnan, un passage des douanes beucoup plus rapide que prévu; la traversée par terre est vraiment beaucoup plus simple que l'aéoportuaire; et une athmosphère radicalement différente, quittant cette hyperpuissance ... Lire la suite

 
17/02/2016 | muang khong | 0 commentaire

Le sud du Laos..

Le sud du Laos..Nous voici prêts à louer des scooters afin d'effectuer les fameux itinéraires qui sillonnent le sud du pays. Nous recommandons cette traversée à quiconque qui souhaite explorer la région de façon autonome. Les paysages sont magnifiques, recèlent de belles découvertes et sont encore peu perturbés par le tourisme ... Lire la suite

 
16/05/2016 | novosibirsk | 0 commentaire

Mongolie et Russie..

Mongolie et Russie..La Mongolie, un territoire encore assez peu connu mais souvent aux premiers loges des documentaires ou destinations insolites choisies par les voyageurs. C'est un pays qui atise les curiosités, soit pour la beauté supposée de ses paysages, ses contrées sauvages, ses traditions ancestrales. Nous voici alors impatients de découvrir cette nouvelle étape qui ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Les vidéos
Liens à consulter
Mes photos

© 2016 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil